Des articles

Les chiens: les pires ennemis de Dieu?

Les chiens: les pires ennemis de Dieu?

Les chiens: les pires ennemis de Dieu?

Par Sophie Menache

Société et animaux, Vol.5: 1 (1997)

Résumé: Dans une vaste enquête sur les attitudes négatives et hostiles envers les canins dans les traditions païennes, juives, chrétiennes et musulmanes, l'auteur postule que les liens chaleureux entre les humains et les canins ont été considérés comme une menace pour l'autorité du clergé et, en fait, de Dieu. Explorant les mythes anciens, la littérature biblique et rabbinique, le christianisme et l'islam primitifs et médiévaux, elle explore les images et les interdictions concernant les chiens dans les textes des religions institutionnalisées et monothéistes, et offre des explications possibles à ces attitudes, y compris l'inquiétude face à la maladie.

Introduction: L'élevage d'animaux, en particulier celui de chiens, est monnaie courante dans la société occidentale, dans la mesure où peu de gens remettent en question cette pratique. Pourtant, comme l'indiquent les citations ci-dessus du Nerv Testament et du Talmud, il y a une opposition claire aux chiens de la part des religions institutionnalisées. Les doctrines monothéistes, en particulier, témoignent de l'hostilité envers les canins, mettant fortement l'accent sur leurs aspects négatifs. Cet antagonisme aux chiens de religion organisée est étonnant, car il manque une justification textuelle claire telle que celle trouvée dans la Genèse concernant le serpent. En outre, il remet en question à la fois la coutume répandue de la garde d'animaux et les traditions classiques qui ont élevé les chiens à l'épicentre d'une relation harmonieuse entre le monde animal et l'humanité.


Voir la vidéo: LES CHIENS LES PLUS DANGEREUX AU MONDE (Janvier 2022).