Des articles

Les utilisations des manuscrits anglo-saxons, c. 1066-1200

Les utilisations des manuscrits anglo-saxons, c. 1066-1200

Les utilisations des manuscrits anglo-saxons, c. 1066-1200

Par Mark Faulkner

DPhil, Université d'Oxford, 2008

Résumé: Cette thèse examine les utilisations des manuscrits anglo-saxons dans les 150 ans qui ont immédiatement suivi la conquête normande. En se concentrant sur les types d'utilisation les plus courants évidents dans les manuscrits, il explore la manière dont les lecteurs ont réellement interagi avec les livres. Il traite également les manuscrits comme des objets culturels à travers lesquels il est possible d'observer les conséquences littéraires et sociales de la Conquête.

L'introduction résume notre compréhension actuelle de la culture littéraire de cette période de transition. Le chapitre II, «Destruction et conservation», examine les allégations selon lesquelles les élites normandes auraient détruit des manuscrits anglo-saxons; trouvant ces affirmations injustifiées, il étudie les circonstances dans lesquelles les manuscrits ont été perdus et identifie comment les lecteurs ont évalué le contenu des livres pré-Conquête.

Le chapitre III, «Le mouvement des manuscrits d'avant la conquête», examine le prêt, l'échange et la vente de manuscrits d'avant la conquête après 1066. Le chapitre IV, «Mise à jour des manuscrits d'avant la conquête», traite des difficultés que les lecteurs normands ont rencontrées avec les Livres de conquête, y compris le script, les abréviations, l'orthographe et la rédaction textuelle, et examine comment ces caractéristiques techniques pourraient être modernisées. Il étudie également des modernisations plus pratiques des livres liturgiques, des chroniques et des cartulaires.

Le chapitre V, «Glossing and Annotating», concerne les réactions des lecteurs aux textes trouvés dans les manuscrits pré-Conquest, en particulier les homélies vernaculaires et les traductions. Il soutient que la classe post-Conquête était essentiellement trilingue, bien que le latin soit devenu la lingua franca. Le chapitre VI, «La tenue de registres dans les manuscrits d'avant la conquête», explore l'utilisation des manuscrits d'avant la conquête - copies des évangiles, livres liturgiques et textes patristiques - comme dépôts d'archives.

Le chapitre VII, «La vénération des manuscrits d'avant la conquête», poursuit cette exploration du capital symbolique des livres d'avant la conquête en examinant comment les hommes d'église normands ont soutenu la vénération de manuscrits particuliers en tant que reliques secondaires et ont introduit de nouvelles traditions concernant d'autres livres. La Conclusion recentre les conclusions de cette thèse sur deux questions clés: les pratiques de lecture au début du Moyen Âge et la littérature anglaise entre 1066 et 1200.


Voir la vidéo: Anglo-Saxon England and the Norman Conquest (Octobre 2021).