Des articles

Destroyers de classe Mahan

Destroyers de classe Mahan

Destroyers de classe Mahan

Les destroyers de la classe Mahan étaient similaires à la classe Farragut, mais avec des turbines à grande vitesse et des chaudières à haute pression, une centrale électrique plus avancée qui a ensuite été utilisée sur les classes Dunlap et Bagley.

Concevoir

Les travaux sur la conception de la classe Mahan ont commencé en janvier 1933, lorsque le Conseil général a travaillé sur un nouvel ensemble d'exigences. À ce stade, aucun des navires de la classe Farragut n'avait été lancé, bien que certains aient été posés. Certaines questions qui avaient été décidées dans la conception précédente étaient donc encore ouvertes au débat, notamment le nombre de torpilles et le type de canon à utiliser. La classe Farragut devait être armée de cinq canons à double usage de 5 pouces/38 dans des montures doubles simples et de huit torpilles dans deux montures quadruples. Cette fois, le Conseil général a demandé le canon à double usage 5 pouces/38 et douze tubes lance-torpilles, avec un espace pour les rechargements. Le Bureau de construction et de réparation a proposé d'inclure quatre tubes lance-torpilles triples et cinq canons à usage unique de 5 pouces, ce qui a été accepté par le Conseil général, au motif qu'il était peu probable que les destroyers soient attaqués par le genre de bombardiers de haut niveau que le double usage 5 pouces les armes à feu ont été conçues pour contrer. Finalement, ils ont été construits avec des canons à double usage, qui se sont avérés très utiles lorsque les destroyers faisaient partie d'un écran anti-aérien.

En mars 1933, les travaux ont commencé sur le nouveau design. Dans cette version, le canon n°3 a été remplacé par un troisième tube lance-torpilles quadruple. Les tubes lance-torpilles existants ont été déplacés de la ligne centrale vers les côtés, ce qui a permis de déplacer le canon n°3 près du canon n°4. Ce changement n'a pas été un succès - les tubes lance-torpilles montés sur poutre étaient trop près des côtés, étaient difficiles à utiliser par mauvais temps et étaient facilement endommagés par les tempêtes.

Les navires de la classe Mahan avaient des abris pour l'équipage des canons construits près de l'arrière des canons intérieurs à l'avant et à l'arrière. Des mitrailleuses anti-aériennes jumelles de 0,50 pouces étaient montées au sommet des abris. Les canons n°1 et n°2 avaient des boucliers partiels, ouverts à l'arrière, tandis que les n°3, n°4 et n°5 n'étaient pas protégés.

Ils ont également été les premiers destroyers américains à transporter un générateur diesel de secours au lieu de batteries.

Les navires de la classe Farragut s'avéraient insuffisants, c'est pourquoi on a saisi l'occasion d'augmenter la puissance du moteur, d'ajouter des torpilles supplémentaires et de rendre les navires de la classe Mahan généralement plus robustes.

Le changement le plus important apporté à la classe Mahan a été l'introduction de nouvelles machines plus avancées. Les navires de la classe Farragut utilisaient des turbines Parsons construites sous licence, qui étaient plutôt conservatrices, fonctionnant à 3 460 tr/min, 400 psi et 648 degrés F. La Marine voulait passer à des turbines plus avancées développées aux États-Unis par General Electric et Westinghouse. Les nouvelles turbines GE avaient un dixième du nombre de pales, chacune étant plus robuste que dans le type Parsons. La vitesse des turbines a augmenté sur les turbines haute et basse pression, et la construction plus légère signifiait qu'il y avait de la place pour les turbines de croisière. Les constructeurs de destroyers existants se sont montrés réticents à produire les nouvelles machines, et la Marine s'est donc tournée vers Gibbs & Cox, une société commerciale qui avait récemment conçu d'impressionnants paquebots de croisière. Les six premiers navires de la classe Mahan ont été commandés à trois petits chantiers navals - United Shipyards of Staten Island, Bath Iron Works (qui n'était plus la grande puissance qu'elle avait été pendant la Première Guerre mondiale, après être sorti de la faillite dans l'entre-deux-guerres) et Federal of Kearny. Aucun de ces chantiers ne produisait ses propres turbines et n'avait donc aucune objection à utiliser les turbines GE Curtiss. Les autres membres de la classe ont été construits par les chantiers navals de Boston, Philadelphie, Norfolk, Puget Sound et Mare Island. Les navires de la classe Mahan disposaient de turbines qui fonctionnaient à 5 820 tr/min sur les turbines à haute pression, avec des chaudières à 400 psi et 700 degrés F (initialement prévues à 850 degrés mais réduites en raison de problèmes possibles avec l'huile de graissage). Deux jeux de réducteurs ont dû être installés pour réduire la vitesse aux vitesses correctes pour les hélices.

Les navires de la classe Mahan ont été financés en 1933 par le président Roosevelt, grâce à l'argent de la National Industrial Recovery Act. Vingt destroyers ont été financés de cette manière, dont les seize navires de la classe Mahan.

Navires individuels

USS Mahan (DD-364) était en patrouille lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Après une période de service de convoi, elle a été envoyée à Guadalcanal, où elle a combattu dans la bataille des îles Santa Cruz. Après être sorti intact de cette bataille, il a ensuite été gravement endommagé lors d'une collision et a eu besoin d'un nouvel arc. Elle était de retour en action au début de 1943 et est revenue à des fonctions d'escorte dans le Pacifique sud. À partir de l'été, il a opéré au large de la Nouvelle-Guinée, soutenant les débarquements à Nassau Bay, Lae et Finschhafen et Cape Gloucester sur la Nouvelle-Bretagne. En 1944, il reprend ses fonctions de convoi, puis subit un carénage. En novembre, il a commencé des patrouilles anti-sous-marines au large de Leyte. Le 7 décembre 1944, il est attaqué par des avions japonais, prend feu et doit être coulé.

USS Éjaculer (DD-365) a subi des pertes mineures à Pearl Harbor. Au lendemain de l'attaque, elle a été utilisée pour des tâches de patrouille et de convoi. D'août 1942 à mai 1943, il participe à la campagne de Guadalcanal. En 1944, il participe à l'invasion des îles Marshall puis rejoint la Royal Navy pour des attaques sur Sumatra et Java, puis soutient l'invasion des Philippines. Elle a participé à la bataille du golfe de Leyte. En 1945, elle a soutenu l'invasion d'Iwo Jima et a ensuite été basée autour de cette île pour le reste de la guerre.

USS Drayton (DD-366) était en mer avec le Lexington lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Elle passa la majeure partie de l'année suivante à des tâches d'escorte de convoi et à opérer au large de la côte ouest américaine. En novembre, il escorte un convoi jusqu'à Guadalcanal et participe à la bataille de Tassafaronga. Elle a soutenu les troupes australiennes combattant en Nouvelle-Guinée, et a participé à l'invasion de Lae et Finschhafen, aux débarquements à Arawe et au cap Gloucester en Nouvelle-Bretagne et à l'invasion de Saidor au début de 1944. Elle a ensuite participé à l'invasion de Los Negros. Plus tard en 1944, elle a regardé les bases japonaises contournées dans les Marshalls. En octobre elle s'est déplacée au Golfe de Leyte et en décembre elle a soutenu l'invasion de Luzon. En 1945, il continue à opérer aux Philippines, puis participe à l'invasion de Bornéo. Après cela, il est retourné aux États-Unis, où il a été désarmé le 9 octobre 1945.

USS Lamson (DD-367) était basé dans le Pacifique à partir de 1937 et était en mer lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Elle passa les six mois suivants en patrouille anti-sous-marine dans le Pacifique Sud. En novembre, elle participe à la campagne de Guadalcanal et combat à la bataille de Tassafaronga. Après cela, elle a passé encore huit mois en service d'escorte de convoi dans le Pacifique Sud. En août 1943, elle s'installe en Nouvelle-Guinée, où elle participe aux invasions de Lae et de Finschhaven et aux invasions d'Arawe et du cap Gloucester sur la Nouvelle-Bretagne. Elle a soutenu l'invasion de Leyte, où en novembre elle a été touchée et gravement endommagée par une attaque kamikaze. Elle est revenue à l'action en mai 1945 et a été utilisée pour des devoirs de patrouille autour d'Iwo Jima. A la fin de la guerre, elle accepte la reddition des îles Bonin.

USS Flusser (DD-368) était basé à Pearl Harbor à partir de 1939, mais était en mer lorsque les Japonais ont attaqué. Il a été utilisé pour le service de convoi jusqu'en septembre 1942, date à laquelle il a commencé un carénage qui a duré jusqu'en février 1943. Après une autre période de service de convoi, il a participé aux attaques contre Lae et Finschhafen en Nouvelle-Guinée et Arawa et Cape Gloucester en Nouvelle-Bretagne. Au début de 1944, il a participé à l'invasion de Los Negros dans les îles de l'Amirauté, puis est retourné aux États-Unis pour une révision. À son retour, il a été utilisé pour surveiller les bases japonaises contournées dans les îles Marshall, puis a déménagé dans le golfe de Leyte. Elle a opéré en soutien à la campagne des Philippines jusqu'en 1945, puis a soutenu l'invasion de Bornéo. Après la fin des combats, elle a fait partie des forces d'occupation pour le Japon, puis a participé aux essais atomiques de l'opération Crossroads. Il a été désarmé en 1946.

USS Reid (DD-369) était présent à Pearl Habor,. Il est utilisé pour la protection des convois jusqu'en mai 1942. Il se rend ensuite dans les Aléoutiennes, où il participe à l'invasion d'Adak et coule le sous-marin. RO-61. À la fin de 1942, il escorta un convoi jusqu'à Guadalcanal, puis effectua des patrouilles dans les Salomon. À la fin de 1943, il soutint l'invasion de Lae et Finschhafen en Nouvelle-Guinée, et à Arawe et Cape Gloucester en Nouvelle-Bretagne. Elle participe également aux débarquements de Los Negros, Hollandia, Wakde, Biak et Noemfoor lors de la longue campagne de Nouvelle-Guinée. En décembre 1944, elle participa à l'invasion de Leyte. Le 11 décembre, il est coulé par une attaque kamikaze, avec 150 survivants.

USS Cas (DD-370) était présent à Pearl Harbor. Après l'attaque, il a été utilisé pour escorter des convois entre Hawaï et la côte ouest des États-Unis. En 1942, elle participe à la campagne des Aléoutiennes et à l'invasion de Kiska. À la fin de 1942, il escorta un convoi jusqu'à Guadalcanal, puis de janvier à septembre 1943, il effectua des patrouilles depuis Espiritu Santo. En 1944, il rejoint l'écran des groupes de porte-avions rapides, prenant part à l'invasion des îles Marshal, des Mariannes, à la bataille de la mer des Philippines et au retour aux Philippines. En 1945, il a soutenu l'invasion d'Iwo Jima, puis a effectué des missions d'escorte et de patrouille entre Saipan et Iwo Jima. Après la fin de la guerre, elle a aidé à accepter la capitulation des îles Bonin.

USS Conyngham (DD-371) était basé à Pearl Harbor à partir de 1940 et était présent lorsque les Japonais ont attaqué. À partir de ce moment et jusqu'en octobre 1942, il effectue des missions d'escorte, à l'exception d'une brève pause pour participer à la bataille de Midway. Elle part ensuite dans le sud-ouest du Pacifique, où elle participe à la bataille des îles Santa Cruz (26 octobre 1942). Après les réparations des dommages causés par une collision, il passa la première moitié de 1943 à escorter des navires entre l'Australie et le Pacifique Sud. Elle a ensuite soutenu la campagne de Nouvelle-Guinée, prenant part aux invasions des îles Woodlark et Kiriwini, aux débarquements à Lae, Finschhafen, Arawe, Cape Gloucester et Saidor. Il quitta la Nouvelle-Guinée en mars 1944 pour subir une révision. A son retour, elle participe à la campagne des Mariannes, puis à l'invasion de Leyte. En 1945, il a soutenu le débarquement dans la baie de Lingayen, puis a subi un carénage qui a duré jusqu'à la fin de la guerre.

USS Cassin (DD-372) a été pris dans une cale sèche à Pearl Harbor et très gravement endommagé. Ses machines et ses canons ont été récupérés et placés dans de nouvelles coques qui ont conservé le même nom et le même numéro. Elle a été remise en service en février 1944 et a passé la première moitié de 1944 à des fonctions d'escorte. En août, elle participa aux combats autour de Tinian, puis plus tard dans l'année à l'invasion de Leyte. Son groupe de porte-avions était absent lorsque les Japonais ont attaqué et est revenu juste à temps pour prendre une part à longue distance dans la bataille du golfe de Leyte. Elle a participé au bombardement d'Iwo Jima avant l'invasion, puis a soutenu l'invasion. Après cela, il a servi de piquet radar et de navire de sauvetage air-mer au large d'Iwo Jima pour le reste de la guerre.

USS Shaw (DD-373) a perdu son arc lors de l'attaque de Pearl Harbor, mais après des réparations temporaires, il a pu retourner à San Francisco où un nouvel arc a été installé et il a repris le service en août 1942. Il a participé à la campagne de Guadalcanal, et était présent à la bataille des îles Santa Cruz. Il avait besoin de réparations importantes après s'être échoué le 10 janvier 1943 et n'est revenu qu'en septembre. À son retour, elle soutint les combats à Lae et Finschhafen en Nouvelle-Guinée et l'invasion de la Nouvelle-Bretagne. En 1944, il soutint l'invasion de Saipan et le débarquement dans le golfe de Leyte, où il effectua des missions d'escorte de convois. Elle a ensuite soutenu l'invasion de Luzon et Palawan. Une fois de plus, il a été endommagé lorsqu'il s'est échoué, et au moment où il a été réparé, la guerre était presque terminée.

USS Tucker (DD-374) était à Pearl Harbor lorsque les Japonais ont attaqué, mais a survécu intact. Il a été utilisé pour escorter des convois entre Hawaï et la côte ouest américaine pendant cinq mois. Il a opéré dans le Pacifique Sud à partir du printemps 1942. Le 1er août, il a heurté une mine alors qu'il se rendait de Suva à Espiritu Santo, et malgré les efforts pour le sauver, il a coulé le 4 août.

USS Downes (DD-375) a été pris dans une cale sèche à Pearl Harbor et très gravement endommagé. Elle est revenue à l'action en mars 1944 et sa première tâche était de bloquer les Japonais sur l'atoll de Wothe. En juillet, elle escorte des convois jusqu'à Saipan, puis soutient l'invasion de Tinian. Elle a soutenu l'invasion de Leyte et a joué un rôle mineur dans la bataille du golfe de Leyte. Cela a été suivi d'un carénage aux États-Unis, et elle a passé 1945 en patrouille dans les Mariannes, puis autour d'Iwo Jima.

USS Cushing (DD-376) était présent à Pearl Harbor mais a survécu intact. Elle escorte des convois entre la côte ouest américaine et Hawaï, puis opère au large des côtes américaines jusqu'à l'été 1942. Elle participe à la campagne de Guadalcanal et combat à la bataille de Santa Cruz (26 octobre 1942). Il est coulé lors de la bataille navale de Guadalcanal (13 novembre 1942), après s'être heurté à trois destroyers japonais.

USS Perkins (DD-377) était à Mare Island lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. En février 1942, il rejoint l'escadron ANZAC qui garde les approches orientales de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande et participe à la bataille de la mer de Corail. Il a ensuite été utilisé pour escorter des convois le long des côtes australiennes. En novembre 1942, elle rejoint les forces à Guadalcanal et participe à la bataille de Tassafaronga. En 1943, elle participa à la campagne de Nouvelle-Guinée, servant de vaisseau amiral de DesRon 5. Elle participa aux combats à Lae et Finschhafen. Le 29 novembre, elle est percutée par le transport de troupes australien Duntroon, se fendit en deux et coula. Tous les membres de son équipage, sauf quatre, ont survécu.

USS Forgeron (DD-378) était à San Francisco lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor, et a été utilisé pour des missions d'escorte de convois et d'entraînement jusqu'en octobre 1942 où elle a rejoint la TF 16 (Entreprise et Dakota du Sud). Elle a participé à la campagne de Guadalcanal, où le 26 octobre elle a été touchée par un avion lance-torpilles japonais. Les réparations durent jusqu'en février 1943, date à laquelle il rejoignit les combats au large de Guadalcanal. À l'été 1943, il rejoint les forces opérant au large de la Nouvelle-Guinée, où il soutient les opérations dans le golfe de Huon, à Finschhafen, en Nouvelle-Bretagne et à Saïdor. En 1944, il participe à l'invasion des îles de l'Amirauté, puis revient à San Francisco pour un carénage. Fin 1944, elle participa à l'invasion de Leyte. En 1945, il participe à l'invasion de Palawan et de Cebu, puis soutient l'invasion australienne de Bornéo. Après la fin des combats, il a transporté 180 prisonniers de guerre alliés du Japon, puis est retourné aux États-Unis pour être désarmé.

USS Preston (DD-379) a effectué des tâches de patrouille et d'escorte entre Hawaï et la côte est des États-Unis dans les mois qui ont suivi Pearl Harbor. Elle a déménagé dans la zone de guerre juste après la bataille de Midway, puis a passé encore quatre mois en patrouille et en escorte autour d'Hawaï. Elle a ensuite pris part à la campagne de Guadalcanal, combattant à la bataille des îles Santa Cruz. Le 14 novembre, il participe à la bataille navale de Guadalcanal, où il est touché par une salve du Nagara et coulé avec la perte de 116 hommes.

Déplacement (standard)

1 487,9 norme

Déplacement (chargé)

2 102,6 tonnes

Vitesse de pointe

37.8kts à 44.477shp à 1.749t sur les essais (Mahan)

Moteur

Tubes General Electric à 2 arbres
4 chaudières
Conception de 46 000 shp

Varier

Conception de 6 500 nm à 12 nœuds
7 300 nm à 12 nœuds en essais (Mahan)
6 940 nm à 12 nœuds à 2 200 t en temps de guerre
4 360 nm à 20 nœuds à 2 200 t en temps de guerre

Longueur

341 pieds 3 pouces

Largeur

35 pieds 6,5 pouces

Armement

Cinq pistolets 5 pouces/38 DP
Douze torpilles de 21 pouces dans trois montures quadruples
Quatre canons AA de 0,50 pouces
Deux chenilles de grenades sous-marines

Complément d'équipage

158

Navires en classe

Sort

USS Mahan (DD-364)

Coulé le 7 décembre 1944

USS Éjaculer (DD-365)

Vendu en 1947

USS Drayton (DD-366)

Vendu 1946

USS Lamson (DD-367)

Coulé en 1946

USS Flusser (DD-368)

Vendu 1948

USS Reid (DD-369)

Perdu le 11 décembre 1944

USS Cas (DD-370)

Vendu en 1947

USS Conyngham (DD-371)

Objectif 1948

USS Cassin (DD-372)

Vendu en 1947

USS Shaw (DD-373)

Vendu 1946

USS Tucker (DD-374)

Perdu le 4 août 1942

USS Downes (DD-375)

Vendu en 1947

USS Cushing (DD-376)

Perdu le 13 novembre 1942

USS Perkins (DD-377)

Perdu le 29 novembre 1943

USS Forgeron (DD-378)

Radié en 1947

USS Preston (DD-379)

Perdu le 15 novembre 1942


Voir la vidéo: I Drink Alone - George Thorogood and the Destroyers (Janvier 2022).