Des articles

Quel est l'équivalent en France de « l'ère victorienne » ?

Quel est l'équivalent en France de « l'ère victorienne » ?

Par ère victorienne Je veux dire la rigidité morale et la domination de la bourgeoisie. Nous avions la même culture en France mais je ne trouve pas le terme approprié pour l'exprimer.

Par exemple, comment traduire "Victoriens" dans la phrase ci-dessous à un public qui n'a aucune idée de l'histoire anglaise (donc une traduction littérale ne fonctionnera pas) mais qui a quelques connaissances sur l'histoire française.

Le refus de reconnaître la nature humaine ressemble à l'embarras des Victoriens à propos du sexe, mais en pire : il déforme notre science et notre érudition, notre discours public et notre vie de tous les jours. (Steven Pinker)


Il n'y a pas et n'a jamais eu d'équivalent français du Ère victorienne dans le sens de rigidité morale et domination de la bourgeoisie. Comme preuve, je soumets le concept de la carte postale française (avertissement - contenu pour adultes au-delà du lien) que presque tous les hommes victoriens voyageant sur le continent enverraient à leurs amis masculins pour leur amusement.

Le concept même d'un L'âge victorien en ce sens est un concept nord-européen, puritain et très anglo-saxon essentiellement incompatible avec la culture catholique gauloise.

La distinction tourne autour d'une différence fondamentale entre la théologie et la pratique de l'église catholique romaine qui imprègnent historiquement la culture gauloise, et la théologie et la pratique calvinistes qui imprègnent périodiquement la culture anglo-saxonne. (Le temps de Cromwell en tant que Lord Protecteur et la dernière partie du règne de Victoria étant deux exemples notables.)

Selon la théologie catholique (romaine), tout le monde pèche ; pourvu qu'on se confesse, qu'on accomplisse la pénitence désignée et qu'on reçoive ensuite la messe, tout va bien, et l'on est le bienvenu dans le Royaume des Cieux. Cela devient si habituel historiquement que beaucoup l'exécutent comme un rituel hebdomadaire.

Selon la théologie calviniste, où il n'y a pas de concept de libre arbitre, le droit au salut dans le Royaume des Cieux est pré-ordonné en termes de qui tu es, pas ce que vous avez fait ou pas fait. Cela exige en outre que, pour conserver son statut de l'un des élus il faut être perpétuellement observateur, et comme chacun est son le gardien de son frère tout le monde doit aussi être perpétuellement observateur que tout le monde est aussi perpétuellement observateur des préceptes moraux les plus stricts.

L'homme, par sa chute dans un état de péché, a entièrement perdu toute capacité de volonté à tout bien spirituel accompagnant le salut : de même qu'un homme naturel, étant totalement opposé à ce bien et mort dans le péché, n'est pas capable, par son propres forces, pour se convertir ou pour s'y préparer.

et

Par le décret de Dieu, pour la manifestation de sa gloire, certains hommes et anges sont prédestinés à la vie éternelle ; et d'autres prédestinés à la mort éternelle. (Chapitre 3, paragraphe 3)^

et

Tous ceux que Dieu a prédestinés à la vie, et ceux-là seulement, il lui plaît, au temps fixé, d'appeler efficacement, par sa Parole et son Esprit, hors de cet état de péché et de mort, dans lequel ils sont par nature à la grâce et à salut, par Jésus-Christ; éclairant leur esprit spirituellement et avec salut pour comprendre les choses de Dieu, ôtant leur cœur de pierre et leur donnant un cœur de chair ; renouvelant leurs volontés, et, par sa toute-puissance, les fixant à ce qui est bon, et les attirant efficacement à Jésus-Christ ; cependant, comme ils viennent le plus librement, étant rendus volontaires par sa grâce.

Qu'une culture nationale ou la théologie vienne en premier est un problème de poule et d'œuf que je laisserai aux philosophes. Mais la culture gauloise est et a toujours été historiquement totalement intolérante à la théologie calviniste, tandis que la culture anglo-saxonne semble régulièrement y entrer et en sortir.


À mon oreille, le terme allemand Biedermeier a une connotation quelque peu similaire. Il désigne la période entre 1815 et 1848 et comprend des caractéristiques culturelles importantes. Et le terme français Restauration (période entre 1815 et 1830) sonne quelque peu similaire à Biedermeier, bien que ce terme semble impliquer beaucoup moins sur une culture spécifique.

Restauration est donc un terme français qui est indirectement lié (si ce n'est certainement pas équivalent) à l'ère victorienne (période entre 1837 et 1901) d'une manière qui peut être significative pour votre recherche. Voici un extrait de son article Wikipédia :

La période a été caractérisée par une vive réaction conservatrice et des événements mineurs mais constants de troubles civils et de troubles. Il a également vu le rétablissement de l'Église catholique romaine en tant que pouvoir dans la politique française.


Quel est l'équivalent en France de l'&ldquoère victorienne&rdquo ? - Histoire

?? (共803人评分)

0

0

0

/> />0

49

803条用户评论

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

-1' OU 2+610-610-1=0+0+0+1 ou 'jnrDN37c'='

l8GkfghT' attendre le délai '0:0:14' --

7AirDfrt') attendre le délai '0:0:21' --

qsExWDNq')) attendre le délai '0:0:21' --

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

-1' OU 2+708-708-1=0+0+0+1 ou 'KgH8BMUw'='

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03

2020-11-03


Voir la vidéo: La Reine Victoria: Entre désir et devoir - Documentaire (Janvier 2022).