Des articles

Frank Bellew

Frank Bellew


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Frank Bellew, fils d'un officier britannique, est né en Inde le 18 avril 1828. Après avoir passé sa jeunesse en Angleterre, il s'installe à New York en 1850.

Bellew a travaillé comme illustratrice et caricaturiste pour diverses revues, notamment L'Illustré de Frank Leslie, L'hebdomadaire de Harper, Le magazine de Scribner, et Magazine de la rondelle. Bellew a également publié un livre, L'art de s'amuser (1866).

Charles Dickens a commenté que: "Le crayon de Frank Bellew est extraordinaire. Il est probablement plus originaire, de nature purement comique, que tous les autres frères artistes réunis." Les dessins d'Abraham Lincoln qui exagéraient sa taille étaient particulièrement populaires. Frank Bellew est décédé le 29 juin 1888.


9 choses que vous ne savez peut-être pas sur l'oncle Sam

Le 13 mars marque l'anniversaire de la première représentation américaine de l'Oncle Sam, mais au début, il ne ressemblait pas beaucoup à un char du 4 juillet ou à ce fameux "I Want You!" affiche de recrutement militaire. Le premier oncle Sam américain illustré n'est même pas le héros de son propre dessin animé. Voici un aperçu de notre personnification nationale, de son histoire étrange et de son arbre généalogique encore plus étrange.

1. IL EST D'ABORD APPARU DANS UN CARTOON ÉDITORIAL CRITIQUE DES ÉTATS-UNIS.

Le 13 mars 1852, le New York Lanterne a publié une caricature éditoriale intitulée « Raising the Wind or, Both Sides of the Story », critiquant les politiques des États-Unis en matière de navigation. Le caricaturiste Frank Bellew a dépeint John Bull, la représentation anthropomorphe de la Grande-Bretagne, pompant un soufflet pour aider ses navires à traverser une petite baignoire. L'oncle Sam, un type avec un grand chapeau et un pantalon rayé, se tenait sur le côté et regardait. C'était la première fois que quelqu'un aux États-Unis dessinait l'Oncle Sam, bien que, selon certains témoignages, il y ait eu des représentations antérieures à Londres Coup de poing, et le personnage n'était en aucun cas une création de Bellew.

2. LE NOM POURRAIT REVENIR À UN EMBALLAGE DE VIANDE.

Selon de nombreuses sources, lier les jeunes États-Unis au nom « Oncle Sam » remonte à la guerre de 1812 (bien que certains historiens diffèrent sur les détails). La version la plus connue est la suivante : les Américains combattaient les Britanniques à la frontière canadienne, et un homme de Troy, New York, nommé Samuel Wilson a vu une opportunité de profit. Il est entré avec les militaires en leur livrant de la viande emballée dans des barils, qui étaient étiquetés « US ». pour indiquer le vendeur. Wilson était très apprécié et très apprécié des habitants et des soldats, qui ont commencé à plaisanter en disant que les initiales faisaient évidemment référence à son propre nom plutôt qu'à celui du gouvernement. La blague est restée, tout comme la renommée de Wilson – son anniversaire, le 13 septembre, est célébré comme le jour de l'oncle Sam depuis 1989.

3. IL N'ÉTAIT PAS LA PREMIÈRE PERSONNAGE À REPRÉSENTER LE NOUVEAU PAYS.

La figure du frère Jonathan est même antérieure à la guerre d'indépendance, avec des liens possibles avec les têtes rondes puritaines de la guerre civile anglaise. Au début, il a été utilisé pour décrire la Nouvelle-Angleterre et en est venu à désigner les Yankees en général. George Washington aurait fait référence au gouverneur du Connecticut Jonathan Trumbull par son nom, bien que cette histoire puisse être apocryphe. Les loyalistes de la couronne ont également utilisé le terme avec mépris pour désigner les patriotes de l'époque de la Révolution. Selon certains témoignages, l'Oncle Sam a évolué à partir du frère Jonathan, et les deux personnages ont été utilisés de manière interchangeable à partir des années 1830-1860.

4. À UN TEMPS, L'AMÉRIQUE ÉTAIT UNE FEMME.

Avant l'Oncle Sam ou le Frère Jonathan, c'était Columbia qui incarnait la jeune nation. Inspirée de l'imagerie romaine classique et dérivée du nom du marin Christophe Colomb, elle est apparue dans l'art, l'architecture et les médias des XVIIIe et XIXe siècles en tant que guerrière, gardienne et fille innocente. Elle était la Britannia américaine, et "Hail, Columbia!" était un hymne national non officiel. Le poète noir colonial Phillis Wheatley a même envoyé à George Washington un poème inspirant sur la figure. Columbia a donné son nom à l'Exposition universelle de 1893, largement connue sous le nom d'Exposition colombienne. Pourtant, sa popularité a chuté au fur et à mesure que l'oncle Sam augmentait et, lors de la Première Guerre mondiale, elle fut éclipsée par sa sœur : Lady Liberty.

5. UN CÉLÈBRE DESSINATEUR LUI A DONNÉ SA BARBE.

Lorsqu'il s'agit de créer une iconographie, le caricaturiste Thomas Nast était un géant dans le paysage américain de la guerre de Sécession et de la fin du XIXe siècle. Il a créé la version bienveillante et sentimentale du Père Noël que nous connaissons aujourd'hui, et a conçu (ou, selon certains témoignages, vient de populariser) l'âne démocrate et l'éléphant républicain pour représenter les deux partis politiques. Il était également célèbre pour ses dessins animés d'Abraham Lincoln, il n'est donc pas surprenant que certains éléments de Lincoln se soient retrouvés dans ses versions de l'Oncle Sam, qui est devenu un peu plus maigre, un peu plus âgé et a poussé les poils du visage pour la première fois.

6. L'IMAGE LA PLUS CÉLÈBRE DE L'ONCLE SAM ÉTAIT POUR UNE AFFICHE DE RECRUTEMENT.

Une guerre signifie souvent des campagnes de recrutement, et les campagnes de recrutement ont besoin d'art pour attirer des recrues. La conception la plus célèbre de l'Oncle Sam vient de l'artiste James Montgomery Flagg, qui a créé sa première version de son image emblématique pour la couverture de L'hebdomadaire de Leslie en 1916. Les Britanniques ont eu un grand succès avec un design similaire utilisant le héros de guerre Lord Kitchener pour conduire l'enrôlement deux ans plus tôt, inspirant peut-être les efforts de Flagg. La peinture de Flagg a orné 4 millions d'affiches entre 1917 et 1918. Il s'était utilisé comme référence visuelle pour la première version, mais lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, il a enrôlé un homme de l'Indiana nommé Walter Botts, qui avait modelé pour Norman Rockwell, poser pour une mise à jour.

7. LE NOM « ONCLE SAM » EST ASSOCIÉ À D'AUTRES PERSONNAGES PATRIOTIQUES.

Avant d'être le 18e président, voire un dirigeant syndical, Ulysses Grant est né sous un autre prénom : Hiram. Quand il a été nommé pour assister à West Point en tant qu'adolescent, cependant, son parrain a en quelque sorte copié son nom en tant que "Ulysses S. Grant" au lieu de "Hiram Ulysses Grant". (Certains disent que s était une référence au nom de famille de sa mère, Simpson.) Une fois arrivé à l'académie militaire, ses camarades de classe ont décidé que le "S" doit représenter Sam, comme dans Oncle Sam, et c'est devenu son surnom même après l'obtention du diplôme.

8. C'EST AUSSI LIÉ À CERTAINS HÉROS DE BD.

Vous vous souvenez de Samuel Wilson, l'oncle Sam peut-être original ? C'est aussi le nom du premier super-héros afro-américain de Marvel Comics, le Falcon. Que cela ait été intentionnel ou non, Sam Wilson de Marvel est actuellement Captain America en version imprimée. Cela ne devient pas beaucoup plus patriotique que cela.

9. LES WILS CONSERVENT TOUJOURS LE NOM DE FAMILLE.

En juillet 2015, le site de généalogie MyHeritage a confirmé qu'une famille de l'Arkansas descendait en fait directement du célèbre Samuel Wilson de Troy, New York. Helen Painter a déclaré à ABC News que MyHeritage ne leur révélait rien de nouveau. "Ma grand-mère était la fille de Carlton Sheldon, qui était le fils de Marion Wilson, et elle était la petite-fille de Samuel", a-t-elle déclaré. « Mamie nous tenait toujours très informés.

Le fils aîné de Painter a servi dans la Marine pendant plus de 20 ans, alors qu'elle est infirmière. Elle a tenu à lier l'esprit de service de Wilson à celui de sa famille aujourd'hui. "Que ce soit une icône ou la personne qui a fait des travaux plus subalternes qui n'a jamais obtenu cette reconnaissance, il y a beaucoup de gens merveilleux qui ont fait beaucoup de choses merveilleuses", a-t-elle déclaré à ABC News. "J'espère que nous pourrons continuer à faire de grandes choses pour prendre soin les uns des autres, qu'il s'agisse de distribuer de la viande ou des pansements ou de distribuer un sourire ou une tape dans le dos."


BELLEW Généalogie

WikiTree est une communauté de généalogistes qui développe un arbre généalogique collaboratif de plus en plus précis et 100% gratuit pour tout le monde pour toujours. S'il vous plaît rejoignez-nous.

Veuillez vous joindre à nous pour collaborer sur les arbres généalogiques BELLEW. Nous avons besoin de l'aide de bons généalogistes pour développer une complètement libre arbre généalogique partagé pour nous connecter tous.

AVIS DE CONFIDENTIALITÉ IMPORTANT ET AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : VOUS AVEZ LA RESPONSABILITÉ D'UTILISER LA PRUDENCE LORS DE LA DISTRIBUTION D'INFORMATIONS PRIVÉES. WIKITREE PROTEGE LES INFORMATIONS LES PLUS SENSIBLES, MAIS UNIQUEMENT DANS LA MESURE INDIQUÉE DANS LE CONDITIONS D'UTILISATION ET POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ.


Contenu

Anthony Lewis Bellew est né dans la région de Toxteth à Liverpool le 30 novembre 1982 [3], fils d'une mère noire et d'un père blanc. [4] [5] Il a d'abord vécu sur Mulgrave Street à Toxteth, puis à Smithdown Road à Wavertree voisin. [6]

Se battant contre Rotunda ABC de Liverpool, Bellew a remporté les titres ABA novices en 2002 et 2003 en éliminant tous les hommes auxquels il a été confronté, à l'exception de Rob Hough qui a remporté les 3 rounds de Paramount ABC (Stockport) dans les championnats des moins de 10 ans. [ citation requise ] Puis, lorsqu'il était éligible pour les championnats seniors, il est passé à la catégorie des poids lourds 91 kg et a ajouté encore plus de titres à sa collection. En 2006, il a perdu contre Danny Price. [ citation requise ]

Léger-lourd Modifier

Début de carrière Modifier

Bellew a fait ses débuts en boxe professionnelle le 6 octobre 2007 contre le compagnon Jamie Ambler et a pris un départ gagnant avec une victoire au deuxième tour. Il a poursuivi la victoire avec d'autres victoires en 2007 contre Adam Wilcox, combattant au Millennium Stadium de Cardiff et Wayne Brooks à la Bolton Arena. [7]

En 2008, Bellew bat Paul Bonson, Ayitey Powers, Hastings Rasani, Jevgēņijs Andrejevs et Phil Goodwin pour porter son record à 8-0. En 2009, il a atteint une invincibilité 12-0 avec d'autres victoires contre Matthew Ellis, Nick Okoth, Jindrich Velecky et Martial Bella Oleme. [7]

Champion du Commonwealth Modifier

Le 12 mars 2010, Bellew a contesté le titre vacant des poids mi-lourds du Commonwealth, en battant Atoli Moore à l'Echo Arena de Liverpool. [8] Il a fait sa première défense du titre le 24 septembre 2010, en battant Bob Ajisafe à l'Hôtel Grosvenor House à Londres avec Bellew devant se remettre d'un renversement éclair pendant le combat. [2] Il a fait sa deuxième défense du titre le 9 décembre 2010, retournant à l'Echo Arena pour arrêter l'ancien champion du Commonwealth Ovill McKenzie au huitième tour malgré deux renversements lui-même aux premier et deuxième tours. [9]

Le 18 mai 2011, il a été annoncé que Bellew défierait Nathan Cleverly pour le titre WBO des mi-lourds à la suite d'un retrait de l'adversaire prévu de Cleverly, Jürgen Brähmer, le combat n'ayant lieu que trois jours plus tard, le 21 mai 2011. Cependant, Bellew n'a pas réussi à faire le poids et a été remplacé par Aleksy Kuziemski. [10] Le 16 juillet 2011 Bellew a fait la troisième défense de son titre du Commonwealth et a également remporté le titre britannique vacant avec une nouvelle victoire sur Ovill McKenzie, le combat durant cette fois les douze rounds complets. [11] [12]

Bellew contre intelligemment Modifier

Il a été annoncé que Bellew combattrait Nathan Cleverly à Liverpool, le 15 octobre 2011, pour le titre WBO des mi-lourds. A habilement remporté le combat par décision majoritaire (DM). Un juge a marqué le combat à 114-114 tandis que les deux autres juges ont marqué le combat à 116-113 et 117-112. [13] [14]

Après avoir perdu contre Cleverly, Bellew a affronté Danny McIntosh pour le titre vacant britannique des poids légers, éliminant McIntosh au cinquième tour. Ensuite, il a affronté l'ancien challenger du titre mondial Edison Miranda pour le titre WBC International et a arrêté Miranda au neuvième tour.

Bellew contre Chilemba I, II Modifier

Le 17 novembre 2012, il bat Roberto Bolonti pour le titre WBC Silver. Bellew a été mal coupé mais a parcouru les douze rounds complets pour remporter une décision unanime (UD), l'amenant un peu plus loin vers un deuxième combat pour le titre mondial. Le 30 mars 2013, il a combattu Isaac Chilemba dans un éliminateur de titre. Les juges ont marqué un tirage controversé. [15] [16] Chilemba a accordé un match revanche que Bellew a gagné sur les tableaux de bord après douze tours via UD (décision unanime), avec 117-112, et 116-112 deux fois. [17] [18]

Bellew contre Stevenson Modifier

Bellew a été nommé challenger obligatoire pour le titre WBC des mi-lourds après la victoire contre Chilemba. Cependant, un combat entre Adonis Stevenson et Tavoris Cloud a eu lieu le 28 septembre 2013 et le vainqueur a dû défendre son titre contre Bellew avant la fin de l'année. Stevenson est devenu le premier boxeur à arrêter Bellew, remportant le combat par KO technique (TKO). Au sixième tour, Stevenson a mis Bellew à terre avec une main gauche, il a battu le compte et l'arbitre a laissé le combat se poursuivre. Bellew a ensuite reçu une autre paire de mains gauches avant que l'arbitre ne puisse entrer et mettre un terme au combat. Au moment de l'arrêt, Stevenson était en avance sur les tableaux de bord avec 50-45 à deux reprises et 49-46. [19] [20] Bellew a envisagé de passer au cruiserweight après la perte. [21] Selon le cabinet Nielsen Media Research, le combat a attiré en moyenne 1,3 million de téléspectateurs sur le réseau HBO, ce qui en fait le cinquième combat le plus regardé de 2013. [22]

Cruiserweight Modifier

Bellew a célébré son premier combat en tant que cruiserweight avec un KO au douzième round de Valery Brudov le 15 mars 2014 à l'Echo Arena de Liverpool. C'était pour le titre vacant WBO International cruiserweight. [23] Bellew a défendu avec succès le titre le 12 juillet 2014 contre Julio Cesar Dos Santos via TKO de cinquième ronde. Dos Santos est descendu suite à un gauche à la mâchoire. [24]

Bellew contre Cleverly II Modifier

Le 22 novembre 2014, Bellew a obtenu son match revanche contre Nathan Cleverly, combattant cette fois en tant que cruiserweights. Le combat a eu lieu à l'Echo Arena de Liverpool, également un éliminateur du championnat WBO cruiserweight. Le titre était alors détenu par Marco Huck. Le combat a duré douze rounds alors que Bellew a gagné par décision partagée (SD). Un juge a marqué le combat 115-114 en faveur de Cleverly tandis que les deux autres juges ont marqué le combat 116-112, et 115-113 en faveur de Bellew. Dans l'interview d'après-combat, Bellew a déclaré: "Je suis sur la lune, écoutez c'est fini, c'est mis au lit. Nous avons dit beaucoup de choses. Je ne l'aime pas maintenant, mais c'est réglé ce soir. C'est fini , c'est fait et j'ai surpassé un grand athlète." Il a également déclaré qu'il accepterait un match revanche au Millennium Stadium s'il y avait une demande pour cela. Cleverly a dit qu'il avait du mal à gérer Bellew avec un poids plus élevé. Après le combat, Cleverly est revenu aux poids légers. [25] [26]

En 2015, Bellew a combattu deux adversaires de rang inférieur, battant Ivica Bačurin via TKO au dixième round et Artūrs Kuļikauskis via TKO au cinquième round. [27] [28] [29] [30]

Bellew contre Masternak Modifier

Le 29 novembre 2015, Sky Sports a confirmé que Bellew combattrait le concurrent de haut niveau et ancien challenger au titre mondial Mateusz Masternak (36-3, 26 KOs) pour le titre vacant des cruiserweight européens. Le combat a eu lieu le 12 décembre à l'O2 Arena de Londres, dans le cadre de l'undercard pour Anthony Joshua contre Dillian Whyte. [31] Bellew a produit une solide performance alors que le combat avec Masternak était d'un bout à l'autre. Entrant dans le douzième tour, Bellew gagnait par un tour. Bellew a remporté le combat via UD, avec des scores de 115 à 113 et 115 à 112 deux fois pour remporter le titre européen. [32] [33] Bellew a gagné une bourse de 80 000 £ pour le combat. [34]

Bellew contre Makabu Modifier

Le 29 mai 2016, Bellew a contesté le titre WBC cruiserweight, laissé vacant par Grigory Drozd, qui avait été blessé et n'avait pas combattu depuis sa victoire par KO en mai 2015. Bellew a affronté Ilunga Makabu (19-1, 18 KO), qui n'avait pas perdu depuis ses débuts en 2008, à Goodison Park à Liverpool. Makabu devait combattre Drozd, seulement pour que le Russe se retire avec une blessure, ce qui a incité la WBC à le déshabiller. [35] Bellew pesait 14e 3lbs 1oz tandis que Makabu a pris la balance à un peu plus de 14e. [36] Bellew a surmonté un renversement de premier tour à KO Makabu et est devenu champion WBC, remportant son premier titre mondial. [37] Au cours de l'interview d'après-combat, Bellew a appelé Denis Lebedev, mais pas en Russie et David Haye au cruiserweight. [38]

Bellew contre Flores Modifier

Bellew a annoncé qu'il ferait sa première défense volontaire de son titre mondial à l'Echo Arena le 15 octobre, contre BJ Flores, 37 ans, (32–2-1, 20 KO) en direct sur Sky Sports. C'était la première fois que Flores défiait un titre mondial majeur, après avoir combattu auparavant pour un titre intérimaire et le titre IBO. [39] Le WBC a déclaré que le vainqueur devait combattre ensuite Mairis Briedis, le challenger obligatoire, suite à sa victoire sur Olanrewaju Durodola. [40] Briedis a également combattu sur l'undercard, arrêtant la perspective invaincue Simon Vallily. [41] [42] Briedis a accepté de faire un pas de côté pour permettre à ce combat d'avoir lieu.

Après un premier tour égal, le deuxième tour a produit plus d'action alors que Bellew a frappé Flores avec un coup bas. L'arbitre n'a pas vu cela sous la ceinture, cependant, Flores s'est arrêté pendant quelques secondes pour signaler à l'arbitre qu'il avait été touché d'un coup bas. Ce faisant, Bellew a mis plus de pression, finissant par renverser Flores. Bellew a renversé Flores deux fois de plus au deuxième tour, obtenant un tour de 10-6 en sa faveur. Après un quatrième renversement au troisième tour, Flores n'a pas réussi à battre le décompte de l'arbitre, déclarant Bellew vainqueur par KO et faisant une première défense réussie de son titre WBC. Après la victoire, Bellew a appelé l'ancien champion du monde des poids lourds et poids lourds David Haye, qui était au bord du ring, répétant qu'il était le prochain. Se référant à Haye comme « Bob l'éponge », Bellew a poursuivi l'agression verbale dans l'interview d'après-combat en utilisant des blasphèmes et en se moquant de Haye, déclarant qu'il avait « dupé le public britannique » depuis qu'il avait annoncé son retour. Eddie Hearn a affirmé que le combat pourrait avoir lieu chez les poids lourds ou chez les cruiserweight pour le titre WBC de Bellew. [43] [44] [45]

Poids lourd Modifier

Bellew contre Haye I, II Modifier

Le 25 novembre 2016, Eddie Hearn a annoncé via Twitter que le prochain combat de Bellew serait contre Haye. La date du combat a été fixée au 4 mars 2017 à l'O2 Arena de Londres et a été diffusée sur Sky Box Office et a été le premier combat des poids lourds de Bellew. En raison du combat contre les poids lourds, le titre WBC cruiserweight de Bellew n'était pas en jeu. [46] [47]

Lors de la première conférence de presse le 30 novembre, une bagarre a éclaté alors que Bellew et Haye se sont affrontés et il est apparu sur la rediffusion, Haye avait réussi à décrocher un crochet gauche sur Bellew, laissant une marque. Les deux combattants ont ensuite été séparés avant de suivre leur propre chemin. [48] ​​Le 3 mars 2017, Haye pesait 224,9 livres, plus lourd que Bellew qui pesait 213 livres, un sommet en carrière. [49] [50] Le combat a commencé comme une impasse jusqu'au sixième tour, où Haye s'est blessé à la cheville et est tombé deux fois. Bellew a ensuite pris le contrôle du combat alors que Haye a choisi de continuer. Bellew a renversé Haye et hors des cordes à la fin du onzième tour. Haye a réussi à se relever, mais son entraîneur Shane McGuigan a jeté l'éponge, donnant à Bellew une victoire par TKO. Bellew a crédité Haye pour sa bravoure, tandis que Haye a refusé de blâmer sa blessure et a déclaré que Bellew était « de loin le meilleur combattant », mais a déclaré qu'il voulait une revanche. [51] [52] Bellew a envisagé de prendre sa retraite après avoir affirmé qu'il avait tout fait. Il a également révélé qu'il s'était cassé la main dans les premiers tours. [53] Au moment de l'arrêt, Bellew mène sur les trois tableaux de bord 96-93. Avec une répartition 60-40 du sac à main de 7 millions de livres sterling, Haye a gagné 4,2 millions de livres sterling tandis que Bellew a gagné 2,8 millions de livres sterling, son plus gros sac à main de loin. [54] Il a été rapporté que le combat a généré 890 000 achats sur Sky Box Office PPV. [55]

Le 14 mars, Hearn a déclaré que Bellew se battrait à nouveau en 2017, un jour plus tard, il a déclaré à Sky Sports que Bellew pourrait avoir besoin d'une intervention chirurgicale sur sa main cassée, ce qui pourrait le mettre hors de combat jusqu'à cinq mois. [56] [57]

Le 28 mars, la WBC a changé le statut de champion du monde de Bellew en champion émérite. Cela signifiait également que le vainqueur entre Marco Huck et Mairis Briedis le 1er avril deviendrait un nouveau champion du monde et non par intérim, comme cela avait été initialement annoncé. [58] [59] Le combat a été gagné par Briedis, faisant de lui le nouveau champion WBC. [60]

En juin 2017, Bellew a déclaré qu'il combattrait pour la prochaine fois en novembre ou en décembre 2017. Il avait trois noms potentiels à considérer, à savoir le champion poids lourd WBO Joseph Parker, le champion poids lourd WBC Deontay Wilder et un match revanche avec Haye. Parker était son principal intérêt. [61]

En juillet 2017, Bellew a admis qu'un combat potentiel avec le combattant numéro un livre pour livre et le champion unifié des poids légers Andre Ward était intéressant et que les équipes des combattants respectifs étaient actuellement en négociations. [62] Le 3 août, Hearn a déclaré qu'un match revanche entre Bellew et Haye était « virtuellement mort », car les deux combattants pensaient qu'ils étaient du côté A et avaient le droit d'exiger des promenades sur le ring, une affiche, des vestiaires et une division du sac à main. [63] Le 6 septembre, Hearn a déclaré qu'un accord pourrait être conclu dans les sept jours. [64] Selon l'entraîneur David Coldwell, Haye et Bellew avaient eu des entretiens positifs et semblaient plus susceptibles d'accepter un combat, tant qu'ils restent sur la même longueur d'onde et acceptent les mêmes termes. [65] Le 19 septembre, Haye a accepté tous les termes et a tweeté Bellew pour signer le contrat. Il a déclaré : « Cela a pris des mois de négociation, mais les équipes ont finalement convenu de tous les termes pour Haye-Bellew 2. Bellew mettra-t-il la plume sur papier ? Le combat aurait eu lieu le dimanche 17 décembre 2017. [66] Le promoteur Eddie Hearn a déclaré que le combat n'était pas une affaire conclue, mais il avait espéré confirmer le combat dans une semaine. [67] Bellew a répondu le lendemain en tweetant : « JE VOUS ENGAGE @mrdavidhaye, heureux ? Maintenant, laissez-moi seul avec ma famille s'il vous plaît. Je vous verrai bien assez tôt ! [68] Le combat a été officiellement confirmé le 29 septembre pour que le combat ait lieu à l'O2 Arena à Londres. Bellew a affirmé que le match revanche n'était plus personnel, juste une affaire et espérait dédier une victoire à son défunt beau-frère, décédé en août. Haye a déclaré que Bellew ne gagnerait pas deux fois à la loterie. Comme le premier combat, il devait être diffusé en direct sur Sky Box Office. [69] [70]

Le 20 novembre, il a été signalé que Haye s'était blessé au bras et avait été contraint de se retirer du combat. Dans un communiqué, Haye a déclaré: "Je suis dévasté d'annoncer que mon match revanche très attendu contre Tony Bellew a été reporté au 24 mars ou au 5 mai, sous réserve de la programmation. On pensait que la blessure s'était produite lors d'une séance de conditionnement d'escalier. " Bellew aurait été déçu de l'annonce de Haye, mais a déclaré qu'il pourrait prendre un combat intérimaire. [71] [72] Quelques heures après la confirmation de l'annulation, Tyson Fury a publié une vidéo sur les réseaux sociaux appelant Bellew. Dans la vidéo, il a déclaré: "Je serai prêt, disposé et attendant de combattre Tony Bellew, le 5 mai, O2 Arena, Londres." [73] Dillian Whyte a tweeté Hearn à propos de prendre la place de Haye et a ensuite qualifié Bellew de lâche pour avoir refusé le combat. [74] Parlant d'un combat potentiel de Fury, l'entraîneur Dave Coldwell a déclaré: "Ce n'est pas un combat que je divertirais du tout. Fury est grand, long et très, très intelligent dans ce ring. Il n'y a aucun moyen que je sois intéressé par cela lutte." [75] Le combat a été reporté au 5 mai 2018. [76] Haye pesait 220,2 livres, soit 4 livres de moins que le premier combat. Bellew est également venu en plus léger 210,4 lb. [77]

Bellew a renversé Haye à trois reprises, remportant finalement le combat via TKO au cinquième tour. Haye a commencé les deux premiers tours en utilisant son jab, laissant une marque autour de l'œil droit de Bellew. Au début de la troisième manche, les deux boxeurs ont commencé à se rapprocher et à décharger des coups puissants. Alors que Haye commençait à reculer autour du ring, Bellew a atterri proprement, laissant tomber Haye. À ce stade, il est apparu que Haye s'était peut-être blessé à la cheville, l'équipe de commentateurs de Sky Sports l'ayant mentionné, ainsi que l'intervieweur d'après-combat. Haye a nié plus tard avoir été blessé. Bellew a ensuite de nouveau laissé tomber Haye avec une combinaison difficile. Bellew est sorti prudemment au quatrième tour, toujours méfiant du pouvoir de Haye. Au cinquième tour, les deux ont échangé des coups de poing, mais c'est un crochet du gauche de Bellew qui a laissé tomber Haye une troisième fois. Haye a réussi à battre à nouveau le compte, peu de temps avant que Bellew ne commence à décharger un barrage de coups de poing. Avec Haye contre les cordes, l'arbitre Howard Foster est intervenu à 2 minutes 14 secondes, donnant à Bellew sa deuxième victoire d'arrêt sur Haye. [78] Immédiatement après le combat, Haye a félicité Bellew pour la victoire. Bellew a ensuite dédié la victoire à Ashley, son beau-frère, décédé en août 2017. Il a également mentionné Andre Ward, avec qui son équipe a eu de brèves négociations en 2017. Haye a déclaré qu'il examinerait les enregistrements et verrait ce que s'est mal passé. [79] [80] Selon les statistiques de CompuBox, Haye a décroché 42 des 189 coups de poing lancés (22 %), seulement 6 étant des coups de poing puissants et Bellew a décroché 70 de ses 219 coups lancés (32 %), dont 34 étant des coups de poing puissants. [81] Les deux boxeurs ont gagné une bourse minimale de 2,5 millions de livres sterling pour le combat, qui augmenterait en fonction des revenus télévisés et des actions PPV. [82]

Retour à cruiserweight Modifier

Bellew contre Usyk Modifier

Le 21 juillet 2018, Oleksandr Usyk (15-0, 11 KO) a battu Murat Gassiev via UD pour devenir le champion du monde incontesté des cruiserweight. Lorsqu'on lui a demandé qui il aimerait combattre ensuite, Usyk a déclaré: "En ce moment, j'ai entendu dire que Tony Bellew voulait combattre le vainqueur du trophée Muhammad Ali. J'espère qu'il me verra parler. 'Hey Tony Bellew, êtes-vous prêt ?' S'il ne veut pas descendre, je monterai pour lui. Je mangerai plus de spaghettis pour mon dîner !" [83] [84] Bellew a répondu via les médias sociaux qu'il accepterait le combat, mais a déclaré que le combat devrait avoir lieu en 2018 et pour le championnat incontesté. Bellew pensait qu'un combat chez les poids lourds ne serait pas aussi attrayant car il ne gagnerait pas grand-chose avec une victoire. Bellew a également déclaré que ce serait son dernier combat en tant que professionnel. [85] [86] Fin juillet, il a été dit que le combat aurait probablement lieu en novembre 2018 à Londres. [87] Après des rencontres positives entre Eddie Hearn et Alexander Krassyuk de K2, le 20 août, Boxing Scene a rapporté que le combat aurait probablement lieu le 10 novembre 2018. [88] [89] Une semaine plus tard, K2 Promotions a confirmé la date du lutte. [90] Le 5 septembre, la WBA a ordonné à Usyk de commencer à négocier avec Denis Lebedev, qui était leur « champion en vacances » et leur a donné jusqu'à la première semaine d'octobre 2018 pour terminer les négociations. [91] Cela a été dit être une pierre d'achoppement pour le combat potentiel Usyk contre Bellew. Selon Hearn, le combat était susceptible d'être repoussé à 2019. Avant les négociations, Bellew a déclaré que le combat devait avoir lieu en 2018. [92] [93] Le 7 septembre, Usyk a signé un accord multi-combat avec Matchroom Boxing, qui signifiait qu'il combattrait exclusivement sur Sky Sports au Royaume-Uni et DAZN aux États-Unis. [94] Une semaine après avoir signé avec Matchroom, le combat Usyk contre Bellew a été annoncé pour le 10 novembre à la Manchester Arena, en direct et en exclusivité sur Sky Box Office. [95] [96] L'arbitre britannique expérimenté Terry O'Connor a été nommé comme officiel. [97] Bellew pesait 199¼ lb, un peu plus de 2 ans depuis qu'il a atteint la limite de cruiserweight pour la dernière fois et Usyk pesait 198¼ lb. [98] La bourse garantie de Bellew pour le combat était de 4 millions de livres sterling. [99]

Le soir du combat, Usyk, qui est généralement un démarreur lent, a finalement pris le contrôle total du combat et a arrêté Bellew au huitième round pour conserver toutes les ceintures cruiserweight. L'heure officielle de l'arrêt était à 2 minutes de la huitième manche. Il y a eu très peu d'action au premier tour car les deux boxeurs se sont montrés respectueux. En raison du manque d'action, la foule a commencé à huer vers la fin du tour. Dans l'ensemble, Usyk n'a décroché que trois jabs et Bellew a décroché un coup puissant. Le deuxième tour était similaire, mais Bellew a appuyé sur le gaz et a décroché des tirs nets ainsi que du showboating. Bellew a pris le contrôle au troisième tour, atterrissant deux mains droites droites. Usyk a commencé à utiliser davantage son jab et après avoir atterri à gauche, Bellew a été légèrement secoué. À la fin du quatrième tour, Bellew était appuyé contre les cordes et avait l'air de se fatiguer. Bellew a visé la plupart de ses tirs sur le corps d'Usyk et au septième round, il manquait beaucoup de tirs, principalement à cause du mouvement du pied d'Usyk, et a terminé le round avec un nez en sang. Au huitième tour, alors qu'il se trouvait dans un coin neutre, Usyk a atterri durement à gauche, faisant à nouveau vibrer Bellew, le forçant à s'éloigner contre les cordes. Une autre main gauche a vacillé Bellew avant qu'Usyk ne l'achève avec une autre main gauche qui a fait tomber Bellew en arrière avec sa tête atterrissant sur la corde du bas. Un brave Bellew a essayé de se lever lentement et de battre le décompte mais l'arbitre Terry O'Connor a arrêté le combat. La séquence de dix victoires consécutives de Bellew a pris fin. Les juges Alejandro Cid et Steve Gray ont marqué les sept premiers tours 68-65 et 67-66 respectivement en faveur de Bellew, tandis que Yury Koptsev avait le combat 67-67. [100] [101]

Par la suite, Bellew a rendu hommage à Usyk et a annoncé sa retraite de la boxe en déclarant: "Je fais ça depuis 20 ans, et c'est fini." Usyk a déclaré que 2018 était l'année la plus difficile de sa carrière, mais la plus réussie. "Nous devons mettre des objectifs devant nous et avancer vers eux", a déclaré plus tard Usyk. [102] [103] Il y avait une petite inquiétude pendant l'interview d'après-combat de Bellew car beaucoup ont estimé qu'il était clairement commotionné. [104] Selon les statistiques de CompuBox, Usyk a décroché 112 de ses 424 coups de poing lancés (26%) et Bellew a décroché 61 de ses 268 lancés (23%). Les deux ont réussi 47 coups puissants chacun. [105]

Retraite Modifier

Bellew a annoncé sa retraite dans le ring après sa défaite contre Usyk. Il a pris sa retraite avec un record de 30 victoires en 34 combats professionnels, dont 20 à l'intérieur de la distance. Il a subi 3 défaites et un nul. Les trois défaites sont survenues contre les champions du monde en titre. Au cours de la conférence de presse d'après-combat, Bellew a déclaré: "C'est définitivement fini maintenant, vous ne me reverrez plus sur un ring de boxe. Je veux juste une vie normale, je ne veux pas de cette pression. J'ai seulement créé le nom Tony Bellew pour rendre mon père fier. Je n'ai jamais été Tony Bellew, j'ai toujours été Anthony. Tous ceux qui me connaissent vraiment m'appellent Anthony. Tony Bellew est décédé samedi, Anthony Bellew revient vivant. Je veux que la réalité revienne. " Il a affirmé que son corps ne pouvait plus le supporter. [106] [107] Le 22 novembre 2018, via les réseaux sociaux, Bellew a publié une vidéo et une déclaration confirmant officiellement sa retraite de la boxe. [108]


Héraldique irlandaise

Mon arrière-arrière-grand-père était Francis Bellew et sa femme était Mary, nous n'avons pas de confirmation de son nom de jeune fille, mais le frère de Francis était Patrick Bellew qui a épousé Bridget Monaghan. Nous avons obtenu cela d'un disque australien. Donc, en tenant compte du folklore antérieur, nous irons avec Mary, étant Mary Monaghan, plus tard nous aurons également une corroboration ADN.

Le père de Francis Bellew était John Bellew qui épousa Mary Duvane, les Duvane étaient une autre vieille famille Banouges. Nous avons ceci de leur pierre tombale à Mountbellew.

Pierre tombale de John Bellew (décédé en 1816) et de son épouse Mary Duvane (décédée en 1820)

Leurs quatre fils, James, Patt, John et Francis Bellew sont nommés sur la pierre qui nous fournit une base pour connecter diverses familles Bellew locales. L'arbre suivant montre où les descendants des quatre frères se rapportent les uns aux autres. Nous connaissons John Bellew m. 1839 Mary Lohan, nous essayons de le mettre définitivement en rapport avec les quatre frères.

Voici un arbre montrant divers membres de la famille sont liés par les quatre frères

Deirdre Grattan-Bellew Kiernan avec son fils et d'autres dignitaires locaux !

Enfants de John Bellew et Mary King :


10. John Bellew 3 (Patrick 2 , John 1 ) né en 1916 et décédé (7 juillet ?) 1989 à Banouges. Il épousa Mary O'Dea, fille d'Edward O'Dea et d'Annie Lawless. Elle est décédée le 4 mai 1989.

11. Michael Bellew 3 (Patrick 2 , John 1 ) né le 10 septembre 1917 et décédé le 18 janvier 2001 à Ballinasloe, il s'est marié le 16 septembre 1957 à Sheila Cloonan née le 28 octobre 1925 à Clough avec John Cloonan et Julia Tarpey.

12. Mai Bellew 3 (Patrick 2 , John 1 ) né le 5 décembre 1922 et décédé le 30 septembre 2000 à Galway elle s'est mariée le ? Andy Gavin et eux vivaient à Bovinion, il est décédé le 5 décembre 1977 à l'âge de 64 ans.

13. Kathleen Bellew 3 (Patrick 2 , John 1 ) né en mai ? 1914 et décédé le 6 août 1996 à Mountbellew. Elle a épousé Tommie Mitchell en 1939, décédé le 29 septembre 2004.


18. Kathleen Tannian 3 (Bridget Bellew 2 , John 1 ) born on 10 th Oct 1900 married in 1921 to Sean Keane in Kilkee, Kathleen died 29 th August 1987.

19. Jimmy Tannian 3 (Bridget Bellew 2 , John 1 ) born 17 th February 1921, married Nellie Fahy, Jimmy died Sept 22 nd 1985, Nellie, May 2004.

28. Frank Bellew 3 (John 2 , John 1 ) born 1918, worked in Electronics till his retirement in 1952, he married Dorothy, died May 21 st 1999, Plainfield New Jersey.
29. Philip Hughes 3 (Catherine Bellew 2 , John 1 ) born 1913, married Sophie Zjawin (1915-) and died 2000.

30. Thomas Hughes 3 (Catherine Bellew 2 , John 1 ) born 1915, served in the Phillipines was away from 1945, died 1999 married Charlotte born 14 th November 1916.

Here's a photo of my third cousin once removed, Johnny Bellew (1915-2008), celebrating his 90th bbirthday with myself and two cousins.

Remember the four brothers listed on the headstone, Johnny descended from Patrick who married Bridget Monaghan their son Bernard Bellew married Margaret Carr and their son, Johnny's father, also Bernard married Kate Gormally.


Bellew Forums

There are a number of forums which are dedicated to rearching particular surnames. These can be good places to share your findings and also to tap into the knowledge that others may already have. These can sometimes be a good way of finding living relations as these tend not to show up on the other sources of information for privacy reasons.

Research the Bellew surname using Genealogy.com forums .

Did you know that there are currently 3038 people with the Bellew surname in the USA? Bellew is ranked number 156 for popularity in the USA.


Quoi Belew les dossiers de famille trouverez-vous?

There are 9,000 census records available for the last name Belew. Like a window into their day-to-day life, Belew census records can tell you where and how your ancestors worked, their level of education, veteran status, and more.

There are 420 immigration records available for the last name Belew. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

There are 2,000 military records available for the last name Belew. For the veterans among your Belew ancestors, military collections provide insights into where and when they served, and even physical descriptions.

There are 9,000 census records available for the last name Belew. Like a window into their day-to-day life, Belew census records can tell you where and how your ancestors worked, their level of education, veteran status, and more.

There are 420 immigration records available for the last name Belew. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

There are 2,000 military records available for the last name Belew. For the veterans among your Belew ancestors, military collections provide insights into where and when they served, and even physical descriptions.


Histoire de famille

I am a descendant of Sir John Bellew of Castle Roche, Co Louth. There is more than one interpretation of his ancestors.

You might consult the 1907 Burke’s Peerage and Baronetage in which the Bellew lineage is described thus:

This ancient family was amongst the first Anglo-Norman settlers in Ireland. From Roger de Bellew, the common ancestor, descended Sir John Bellew, Knt, of Bellewstown, and the Roche …

Or you might try the 106th edition of Burke’s P and B published in 2000.

Lineage: Sir Adam de Bella Aqua (Bellew), living 1210, ancestor of John Bellew of Bellewstown, Co Meath, fourth in descent from whom was: Sir John Bellew of Castle Roche, fl 1402, etc.

My branch of the family lived principally at Lisrenny in Co Louth (although it was spelt differently then) until the mid 17th century when Cromwell’s invasion resulted in that estate being given to the Filgates, Protestant Cromwellians.

The Moore family had lived at Barmeath but somehow the Bellews turfed them out and we have stayed put. Sir John Bellew of Lisrenny and Barmeath was pivotal in retaining the family’s position in the 17th century. A scholarly biography by the late Harold O’Sullivan describes him thus:

John Bellew was the quintessential old Englishman of stock settled in Ireland since the late twelfth century. Staunchly Roman Catholic, he was educated to the law at Gray’s Inn in London and on his return to Ireland in 1630 entered on his inheritance of 700 acres at Lisrenny near Ardee. By 1641 he had a prosperous law practice and an estate of 1,460 acres. He was Justice of the Peace, Sheriff of the County and, elected to Parliament in 1640, he played a part in Strafford’s impeachment.

The insurrection of 1641 brought his advancement to an end. Suspected of collaboration with the insurrectionists, he was expelled from parliament and outlawed. He later served as Lieutenant-General of Artillery in the Leinster Army of the Catholic Confederacy until, with others of his kind, he transferred to the royalist cause in 1648. His surrender in 1653 under the Articles of Kilkenny brought an end to his military career.

Despite the provisions of the Articles, his estates in Louth were confiscated and he was transplanted to an estate of 793 acres in Co Galway. For the rest of his life he struggled to secure that neither himself nor his family would perish from the ranks of the gentry class … he was rewarded with an estate in his native Louth … he proved himself to be a great survivor.

(John Bellew, A Seventeenth-Century Man of Many Parts, 1605 – 1679, published in 2000 by Irish Academic Press.)

So we leave the staunchly Catholic Bellews installed at Barmeath unaware that things were about to become very difficult – again.


BELLEW, Sir Patrick, 7th bt. (1798-1866), of Barmeath Castle, Dunleer, co. Louth

b. 29 Jan. 1798, 1st s. of Sir Edward Bellew, 6th bt., of Barmeath and Mary Anne, da. and h. of Richard Strange of Rockwell Castle, co. Kilkenny. m. 19 Jan. 1829, Anna Fermina, da. of Don José Maria de-Mendoza-y-Rios of Seville, 1s. 4da. suc. fa. as 7th bt. 15 Mar. 1827 cr. Bar. Bellew [I] 10 July 1848. . 10 Dec. 1866.

Offices Held

PC [I] 17 Jan. 1838 trustee, St. Patrick&rsquos Coll. Maynooth 1836-. commr. for national education [I] 1839-.

Sheriff, co. Louth 1831, ld. lt. 1831-. col. Louth militia.

Biographie

Bellew&rsquos father, an &lsquoactive but always moderate member of the Catholic body&rsquo descended from &lsquoone of the oldest Anglo-Norman families settled in Ireland&rsquo, owned &lsquoover 5,000 acres&rsquo in county Louth, including the Dunleer estates which he had purchased from the overstretched Foster family before 1820.1 The leader of an abortive challenge to the controlling Foster and Jocelyn interests at the 1820 Louth by-election, in 1826 he and Bellew came out in support of the Catholic Association&rsquos candidate Alexander Dawson and helped to return him.2 They backed the formation of the pro-Catholic Louth Independent Club, where Bellew&rsquos &lsquoobservations&rsquo as &lsquoso young a man&rsquo were later said to have &lsquoastonished all who heard him&rsquo.3 Bellew succeeded his father in March 1827 and the following month signed the requisition for a Dublin meeting in support of Catholic emancipation.4 In June Lord Manners, the staunchly Protestant Irish lord chancellor, blocked his appointment to the commission of the peace, an office which his father had held &lsquofor over 30 years&rsquo, on account of his links with the Association, whose leaders convened a meeting to condemn the decision, 23 June 1827.5 According to Greville, Manners had been &lsquostrongly pressed&rsquo to give way &lsquoeven by Protestants&rsquo, and his &lsquorefusal so disgusted [Lord] Duncannon* that he was very near withdrawing his name from the commission . but Lord Spencer dissuaded him&rsquo.6 &lsquoWas there anything so beastly outrageous as Lord Manners&rsquos conduct about Sir Patrick Bellew&rsquos commission of the peace?&rsquo, commented Daniel O&rsquoConnell*.7 Manners&rsquos retirement later that year prompted Spring Rice, the under-secretary for home affairs, to remind William Lamb, the Irish secretary, that Bellew, &lsquolike other men of his creed and station&rsquo, had &lsquotaken comparatively little part in politics, contenting himself with giving a yearly subscription to the Catholic rent, allowing his name to be enrolled as a member of the Association, and taking the chair occasionally at an aggregate meeting&rsquo:

The refusal of the new Irish chancellor Sir Anthony Hart to appoint him the following year provoked another outcry, it being observed by the local press that &lsquofor the same cause&rsquo he should &lsquohave drawn his pen across the names of half the magistrates of rank and fortune in the country, for they are members of the same body&rsquo.9

Bellew took frequent trips abroad during 1828 and 1829 and regretted that his &lsquobeing on the continent&rsquo had prevented him from meeting Lord Anglesey, the Irish viceroy, to whom he later wrote:

Anglesey, however, was determined to remain &lsquounshackled by any engagement of support&rsquo.10 At the 1830 general election Bellew&rsquos refusal to countenance the withdrawal of his younger brother Richard Montesquieu Bellew in favour of Richard Sheil*, with whom Spring Rice had earlier noted that Bellew was &lsquoat issue&rsquo, earned him the &lsquounmixed execration and contempt&rsquo of local Catholics, who charged him with &lsquothrowing the county into Orange hands&rsquo by splitting the Catholic vote.11 Following their defeat and the circulation of a list of &lsquoBrunswick Papists&rsquo who had voted for his brother, Bellew established a fund &lsquoto stand by, protect, and assist, in every way in our power, the individuals named&rsquo.12

At the 1831 general election Bellew, who had attended a county meeting to petition in favour of parliamentary reform, 18 Mar., resigned his recently acquired shrievalty and came forward for Louth as a supporter of the Grey ministry&rsquos reform bill and the extension of its principle to Ireland. Following a meeting to determine &lsquowho should be the popular candidates&rsquo, however, he &lsquoobeyed the public will&rsquo and withdrew in favour of Sheil.13 Charles Thackeray informed the Irish primate, 4 June, that &lsquoLord Plunket made Sir Patrick Bellew offer himself for the county in the name of the government&rsquo, but then &lsquodeserted him&rsquo.14 Bellew, who Sheil later conceded was the &lsquonatural representative of the county&rsquo, was widely applauded for having averted &lsquothe baneful results of division&rsquo, and on the vacancy created by the death of Dawson in August accepted an invitation from the freeholders to offer again, citing his support for the &lsquoIrish reform bill, and all others tending to the prosperity of the country&rsquo.15 On 27 Aug. 1831 the Irish secretary Smith Stanley tried to intervene, telling Anglesey, again viceroy, that &lsquoBellew, who under other circumstances would be the man, would hardly do, as they have one Catholic for the county already&rsquo and urging the claims of another candidate, but in the event he came in unopposed.16

Bellew, who is not known to have spoken in debate in this period, voted for Lord Ebrington&rsquos confidence motion, 10 Oct. 1831. On 28 Nov. Anglesey informed Lord Grey that having &lsquobeen assured that Sir P. Bellew did ne pas pledge himself to the repeal&rsquo, he would &lsquoinstantly appoint him lieutenant of Louth&rsquo, which he duly did.17 He voted for the second reading of the revised reform bill, 17 Dec. 1831, for going into committee on it, 20 Feb. 1832, and gave steady support to its detailed provisions. He divided for the third reading, 22 Mar., the address calling on the king to appoint only ministers who would carry the measure unimpaired, 10 May, and the Irish bill, 25 May. He had joined Brooks&rsquos, sponsored by Lords Duncannon and Killeen*, 28 Jan. He divided against the proposed reform of Irish tithes, 8, 27, 30 Mar., and the Irish tithes bill, 13 July, but voted with ministers on the Russian-Dutch loan, 12 July 1832.

At the 1832 general election Bellew, whose refusal to give &lsquoan unqualified pledge&rsquo in favour of repeal of the Union had lost him support, stood down in favour of his brother Richard, who was returned as a &lsquorepealer&rsquo.18 The death in December 1834 of the other Liberal Member created a vacancy for which Bellew was elected unopposed only five days before the dissolution. He was re-elected in 1835 and sat with his brother until his retirement in 1837. In 1839 he was appointed to the commission on Irish national education, on which he was one of the few remaining Catholics in 1859.19 He was elevated to the Irish peerage by Russell in 1848. Bellew died at Barmeath in December 1866.20 His estates passed to his only son and successor in the title, Edward Joseph (1830-95).


How An 11-Year-Old Boy Invented The Popsicle

The next time you pop a Popsicle in your mouth, think about this: You're enjoying the fruits of an 11-year-old entrepreneur's labor.

Back in 1905, a San Francisco Bay Area kid by the name of Frank Epperson accidentally invented the summertime treat. He had mixed some sugary soda powder with water and left it out overnight. It was a cold night, and the mixture froze. In the morning, Epperson devoured the icy concoction, licking it off the wooden stirrer. He declared it an Epsicle, a portmanteau of icicle and his name, and started selling the treat around his neighborhood.


In 1923, Epperson decided to expand sales beyond his neighborhood. He started selling the treat at Neptune Beach, a nearby amusement park. Dubbed a "West Coast Coney Island," the park featured roller coasters, baseball and an Olympic-sized swimming pool. Neptune flourished in the pre-Depression days, and consumers eagerly consumed Epsicles and snow cones (which also made their debut at Neptune).

Buoyed by this success, Epperson applied for a patent for his "frozen confection of attractive appearance, which can be conveniently consumed without contamination by contact with the hand and without the need for a plate, spoon, fork or other implement" in 1924. The patent illustrates the requirements for a perfect ice pop, including recommendations on the best wood for the stick: wood-bass, birch and poplar. Eventually, Epperson's children urged him to change the ice pop's name to what they called it: a Pop's 'Sicle, or Popsicle.

A 1917 ad for Alameda's Neptune Beach, where Epperson sold his frozen "Epsicle" treats in the early 1920s. Courtesy of Alamedainfo.com masquer la légende

A 1917 ad for Alameda's Neptune Beach, where Epperson sold his frozen "Epsicle" treats in the early 1920s.

Courtesy of Alamedainfo.com

This origin story is charming, if somewhat apocryphal (sources differ on the details), but it didn't have a happy ending for the inventor. A broke Epperson sold the rights to his creation to the Joe Lowe Co. in the 1920s, much to his regret: "I was flat and had to liquidate all my assets," he later said. "I haven't been the same since."

The Lowe Co. went on to catapult Epperson's invention to national success. During the Great Depression, the company debuted the two-stick version of the Popsicle to help consumers stretch their dollar — the duo sold for 5 cents.

The patent Frank Epperson filed in 1924 for his "frozen confectionery." United States Patent and Trademark Office masquer la légende

But this delicious duo faced competition from Good Humor, which had recently debuted its own chocolate-covered ice cream on a stick, and Lowe was sued for copyright infringement. The court's compromise? Popsicle could sell water-based treats, and Good Humor could sell ice cream pops. Popsicle tested the limits of the agreement, selling a "Milk Popsicle," and the two companies tussled in court about the definitions of sherbet and ice cream over the years through a series of lawsuits.

The giant food corporation Unilever scooped up the Popsicle brand in 1989, expanding the brand beyond its original fruity flavors. It also bought Good Humor, ending the feud between the two icy competitors.

Over the years, Epperson's childhood invention has achieved iconic status, standing in for any frozen treat the way Kleenex means a tissue. That explains why also over the years, Unilever has worked to keep the name Popsicle its and its alone: In 2010, the company threatened legal action against artisan Brooklyn ice pop makers People's Pops for using the word "popsicle" on its blog.

As for Epperson, he died in 1983 and is buried in Oakland's Mountain View Cemetery, where he's featured on a tour celebrating local food luminaries including chocolate mogul Domingo Ghirardelli and mai tai inventor Victor "Trader Vic" Bergeron.

His story lives on in many forms — from the official Popsicle website, where it's illustrated in comic form, to an inspirational Christian self-help book about trusting in God's grand plan for your life. Epperson's childhood invention, born randomly on a freezing night, has also proved to be resoundingly successful and long lived: These days, some 2 billion Popsicles are sold each year.

Shelby Pope is a freelance writer living and eating her way through Oakland, Calif. A version of this story first appeared on KQED's Bay Area Bites blog.


Voir la vidéo: How do the 16 Personalities Learn Differently? (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Willesone

    Wacker, au fait, cette phrase vient de se présenter



Écrire un message